Cancer : les bienfaits de la méditation de pleine conscience

0
515

La méditation de pleine conscience est une pratique qui s’est largement répandue ces dernières années. Elle a notamment été portée sur le devant scène par le psychiatre Christophe André. De nombreuses études suggèrent aujourd’hui les bénéfices santé de cette pratique. Pour les personnes atteintes de cancer, les programmes spécifiques basés sur la pleine conscience pourraient être des alliés tout au long de leur parcours thérapeutique.

Qu’est-ce-que la pleine conscience ?

Pratiquer la pleine conscience, c’est prêter une attention particulière au moment présent. C’est observer et « être » pleinement dans l’instant, sans jugement.

Les interventions basées sur la pleine conscience permettent de se libérer des croyances, des pensées ou des émotions perturbatrices. La pratique de la pleine conscience augmente le sentiment d’équilibre émotionnel et de bien-être.
Elle permet de renforcer la motivation pour optimiser sa santé par la prévention notamment.
Cet élan motivationnel permet également de trouver les ressources internes pour se rétablir face à la maladie.
En effet, la pleine conscience favorise l’acceptation, le lâcher-prise, la patience et l’ouverture à l’expérience actuelle.

Les programmes spécifiques basés sur la pleine conscience

De nombreux programmes basés sur la pleine conscience peuvent intégrer le parcours thérapeutique des personnes atteintes de cancer. Chacun ayant sa spécificité et ses atouts. Ils peuvent être proposés aux différents stades de la maladie, pendant et après celle-ci.

  • MBSR (mindfulness-based stress reduction) et MBCT (mindfulness-based cognitive therapy)
    La réduction du stress basée sur la pleine conscience (MBSR) et la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (MBCT) se concentrent principalement sur la pratique de la pleine conscience telle que la respiration consciente, le scan corporel, le hatha yoga et d’autres méditations.
  • MBSR BC (mindfulness-based stress reduction for breast cancer)
    La réduction du stress basée sur la pleine conscience pour le cancer du sein
    Le programme MBSR BC propose des pratiques de pleine conscience et y associe des composants éducatifs (tels que la connexion corps-esprit et un mode de vie sain).
  • MBCR (mindfulness-based care recovery)
    Les soins de récupération basés sur la pleine conscience ajoute des sessions de lecture et des exercices de réflexion sur la pratique de la pleine conscience.
  • MBAT (mindfulness-based art therapy)
    Lart-thérapie basée sur la pleine conscience intègre des activités d’art-thérapie pour permettre l’expression des émotions.
  • ACT (acceptance and commitment therapy)

La thérapie d’acceptation et d’engagement favorise l’acceptation du diagnostic de cancer, clarifie les valeurs des individus et leur permet de s’engager dans des actions qui enrichissent leur vie.

Les bienfaits de la pleine conscience en oncologie

De nombreuses études ont été réalisées pour connaître les effets de programmes basés sur la pratique de la pleine conscience dans la prise en charge des cancers et notamment celui du sein (selon les chiffres de l’agence Santé Publique France, près d’1 femme sur 8 développe un cancer du sein au cours de sa vie. En moyenne, 54 000 personnes seraient touchées chaque année en France).

Plusieurs grandes synthèses des études scientifiques sur le sujet ont permis de mettre en évidence des impacts positifs des programmes basés sur la pleine conscience :

  • amélioration de la qualité de vie, 
  • diminution de la fatigue, de l’anxiété et de la dépression,
  • meilleure gestion du stress (1–5),
  • développement post-traumatique (il apparaît quand les personnes qui ont subi un traumatisme (tel qu’un diagnostic de cancer), (6)

Des études ont également rapporté une diminution des ruminations, des méfiances, de l’hostilité, de la colère, de la pression artérielle. On a également constaté un meilleur contrôle émotionnel, et une augmentation du niveau d’énergie (7) des personnes atteintes de cancer.
Certaines études sont allées au-delà des tests psychologiques et ont étudié des marqueurs biologiques du stress de patients atteints de cancer. Les interventions basées sur la pleine conscience semblent provoquer une baisse du taux de cytokines pro-inflammatoire (8) et du taux de cortisol salivaire (9) ce qui plaide pour des effets intrinsèques de ce type d’intervention.

Existe-t-il des risques à pratiquer la pleine conscience ?

Les problèmes rapportés sont des cas de décompensation de psychoses ce qui doit amener à la prudence chez les personnes présentant une fragilité psychique. Le choix de l’instructeur est particulièrement important (celui-ci doit être pleinement qualifié pour cette discipline).

Hélas, beaucoup de personnes non formées ou non complètement formées se déclarent instructeurs. Le marché de la pleine conscience apparaît pour certains, comme une opportunité lucrative.
Elle peut même devenir un produit d’appel pour des groupes sectaires. Or, le public susceptible de s’intéresser à la pleine conscience en tant que thérapie, est par définition un public fragilisé et potentiellement vulnérable. Pour être sûr de faire le bon choix, il est essentiel de se renseigner auprès de la structure qui a pris en charge le cancer ou auprès de la ligue contre le cancer de son département.


En bref

Les pratiques basées sur la pleine conscience sont de plus en plus présentes en tant que soins de supports pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer. La pleine conscience apporte une aide quant à l’acceptation du diagnostic de cancer et à l’expérience vécue. Elle peut également apporter des réponses aux troubles de l’anxiété, de l’humeur. Sans nul doute que ces interventions spécifiques gagneront à être davantage connues et utilisées en oncologie pour accompagner les personnes atteintes de cancer dans leur parcours contre la maladie.

Ressources bibliographiques

  1. Zhang Q, Zhao H, Zheng Y. Effectiveness of mindfulness-based stress reduction (MBSR) on symptom variables and health-related quality of life in breast cancer patients-a systematic review and meta-analysis. Support Care Cancer Off J Multinatl Assoc Support Care Cancer. mars 2019;27(3):771‑81.
  2. Haller H, Winkler MM, Klose P, Dobos G, Kümmel S, Cramer H. Mindfulness-based interventions for women with breast cancer: an updated systematic review and meta-analysis. Acta Oncol Stockh Swed. déc 2017;56(12):1665‑76.
  3. Duncan M, Moschopoulou E, Herrington E, Deane J, Roylance R, Jones L, et al. Review of systematic reviews of non-pharmacological interventions to improve quality of life in cancer survivors. BMJ Open. 28 nov 2017;7(11):e015860.
  4. Huang H-P, He M, Wang H-Y, Zhou M. A meta-analysis of the benefits of mindfulness-based stress reduction (MBSR) on psychological function among breast cancer (BC) survivors. Breast Cancer Tokyo Jpn. juill 2016;23(4):568‑76.
  5. Zainal NZ, Booth S, Huppert FA. The efficacy of mindfulness-based stress reduction on mental health of breast cancer patients: a meta-analysis. Psychooncology. juill 2013;22(7):1457‑65.
  6. Xunlin N, Lau Y, Klainin-Yobas P. The effectiveness of mindfulness-based interventions among cancer patients and survivors: a systematic review and meta-analysis. Support Care Cancer. 1 avr 2020;28(4):1563‑78.
  7. Modica C, Hoenig K. Mindfulness in Follow-Up Care After Breast Cancer: Can It Prevent Recurrence? Breast Care Basel Switz. avr 2018;13(2):102‑8.
  8. Sanada K, Alda Díez M, Salas Valero M, Pérez-Yus MC, Demarzo MMP, Montero-Marín J, et al. Effects of mindfulness-based interventions on biomarkers in healthy and cancer populations: a systematic review. BMC Complement Altern Med. 23 févr 2017;17(1):125.
  9. Carlson LE, Speca M, Faris P, Patel KD. One year pre-post intervention follow-up of psychological, immune, endocrine and blood pressure outcomes of mindfulness-based stress reduction (MBSR) in breast and prostate cancer outpatients. Brain Behav Immun. nov 2007;21(8):1038‑49.
  10. Tedeschi RG, Blevins CL. From Mindfulness to Meaning: Implications for the Theory of Posttraumatic Growth. Psychol Inq. 2 oct 2015;26(4):373‑6.
  11. The neuroscience of mindfulness meditation | Nature Reviews Neuroscience [Internet]. [cité 7 janv 2021]. Disponible sur: https://www.nature.com/articles/nrn3916
  12. Mindfulness‐Based Interventions in Context: Past, Present, and Future – Kabat‐Zinn – 2003 – Clinical Psychology: Science and Practice – Wiley Online Library [Internet]. [cité 7 janv 2021]. Disponible sur: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1093/clipsy.bpg016

close

Bienvenue 👋
Nous sommes ravis que vous ayez choisi de vous inscrire à notre newsletter 🙂

Inscrivez votre e-mail et recevez chaque mois nos dernières informations sur la santé par le mode de vie dans votre boîte de réception.

A bientôt !

L'équipe de Sensas' Lifestyle

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.