Le rire « provoqué » a davantage de bénéfices sur la santé que le rire spontané

0
1189

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez ri ? De cette sensation de bien-être et de légèreté ? Vos muscles zygomatiques eux, s’en souviennent probablement ! Au-delà de ces sensations subjectives, le rire est-il réellement bénéfique sur la santé ?

Pourquoi accorder de l’importance au rire ?

Rire est bénéfique pour la santé et c’est une fonction naturelle. C’est aussi une expression universelle et très communicatrice. On a tendance à rire davantage en présence d’autres personnes que seul.e ! De plus en plus populaires, les thérapies par le rire sont aussi connues sous les appellations telles que yoga du rire, rigolothérapie ou rigologie. Ce sont des méthodes peu coûteuses, facilement réplicables, accessibles à un large public.

Une étude pour clarifier les effets du rire sur la santé

Afin de répondre à la question de l’intérêt du rire sur la santé mentale et physique, des chercheurs ont passé en revu 83 études qui ont étudié l’effet des thérapies qui induisent le rire. Ils ont notamment étudié les différences de résultats en fonction de la façon dont le rire a été induit, soit de manière spontanée (humoristique) soit de manière stimulée, provoquée (non humoristique).

Le rire stimulé plus efficace que le rire spontané

Le rire spontané utilise l’humour (les histoires drôles, les blagues, les interventions de clown, les vidéos humoristiques) et donc sollicite le raisonnement ou la compréhension pour que le processus se déclenche.
A contrario, le rire stimulé utilise davantage des exercices qui ne font pas appel au raisonnement (applaudir, danser et vocaliser des sons de rire comme « hoho-hahaha », pratiquer le yoga du rire). Il peut également inclure des éléments qui ne font pas directement appel au rire, tels que des exercices de respiration et de relaxation.
Les résultats des études suggèrent que les bénéfices santé du rire sont plus probants avec les thérapies utilisant le rire stimulé.

Concrètement, quels sont les bienfaits du rire ?

Les études montrent que le rire a des effets à plusieurs niveaux : émotionnel, psychologique, comportemental, et biologique.
Le fait de rire permettrait :

-d’améliorer la dépression
-de faire baisser l’anxiété
-d’améliorer le stress perçu  (notamment pour les personnes atteintes de cancer, les femmes infertiles, les adultes et les enfants)
-d’améliorer l’humeur
-de réduire la douleur (en cas de cancer notamment)
-d’augmenter les dépenses énergétiques
-d’agir sur la fonction immunitaire (en augmentant l’activité de certaines cellules de notre immunité)

Néanmoins, les auteurs précisent que d’autres études rigoureuses sur le plan méthodologique sont nécessaires pour confirmer les promesses des thérapies qui utilisent le rire.

En pratique

Rire seul n’est pas forcément facile (même avec des vidéos humoristiques !). L’idéal est la pratique en groupe qui semble plus propice au déclenchement du processus. De nombreux praticiens proposent des thérapies basées sur le rire telles que le yoga du rire, les improvisations, le chant, la danse etc.
Il existe également des Club de rire pendant lesquels sont proposés de nombreux exercices qui permettent la libération émotionnelle et corporelle par le rire.
Il n’existe que peu de contre-indications à pratiquer le rire comme une thérapie complémentaire. Cependant, il peut être délicat d’utiliser l’humour avec les personnes présentant des troubles paranoïdes, gravement malades ou en soins palliatifs.

En bref

Rire est bénéfique pour la santé ! Il nous met de bonne humeur, du baume au cœur et soutien notre joie de vivre. Le rire a également un aspect social, c’est un excellent moyen de rester connecté aux autres. Selon cette publication scientifique, le rire stimulé étant davantage efficace face à certaines affections, le « rire ensemble » prend davantage de sens.
Néanmoins, libérer nos émotions, apaiser notre stress et notre anxiété par le rire spontané est à la portée de tous ! Surtout lorsqu’on sait que ces derniers jouent un rôle direct sur notre immunité ! Pourquoi s’en priver ?

Ressources bibliographiques

C. Natalie van der Wal, Robin N. Kok, Laughter-inducing therapies: Systematic review and meta-analysis, Social Science & Medicine, Volume 232,2019,Pages 473-488, ISSN 0277-9536, https://doi.org/10.1016/j.socscimed.2019.02.018

close

Bienvenue 👋
Nous sommes ravis que vous ayez choisi de vous inscrire à notre newsletter 🙂

Inscrivez votre e-mail et recevez chaque mois nos dernières informations sur la santé par le mode de vie dans votre boîte de réception.

A bientôt !

L'équipe de Sensas' Lifestyle

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.